Blog de chroniques littéraires

Articles tagués “Fantastique

Saisons Païennes des Enfants de Walpurgis

Saisons Païennes
des Enfants de Walpurgis
Le Chat Noir
2012, 174 p.

saisonspaiennesprev

Synopsis

Les fêtes païennes se succèdent au rythme lent de la roue de l’année. Les rites se suivent, de l’éclosion de la Nature à la saison sombre, en passant par la maturité et l’abondance – puis la venue de ce miracle sans cesse répété : le renouveau. Aujourd’hui encore, ces agapes nous parlent des ravages des tempêtes et des frimas, de la peur de la Nuit, de l’émerveillement face à la Vie, de la passion charnelle qui réchauffe les âmes aussi bien que les corps.

Dans ces Saisons païennes, huit auteurs vous invitent à découvrir autant de célébrations, ainsi que les couleurs, les émotions et les enseignements qui les définissent. Chacune de leurs histoires, illustrées avec poésie et tendresse par Serafina, joue des symboles et de l’atmosphère appartenant à la fête qui l’a inspirée.

Liens familiaux et liens d’amour, mais aussi quête d’identité et soif d’acceptation par soi-même comme par les siens sont autant de questions qui se font écho d’un récit à l’autre. L’individu se transforme dans une alchimie sauvage et naturelle qui se réalise depuis l’enfance de l’humanité. Il évolue et se « dépasse », pourrait-on dire. Mais il n’est pas tant question d’aller au-dehors de soi que de chercher sa vérité en son âme et son esprit.

La Roue des Saisons résonne, au final, comme un voyage vers soi-même.

En découvrant les éditions du Chat Noir, j’avais envie de me plonger dans l’une de leurs anthologies Saisons Païennes. Les nouvelles de cette dernière nous amènent dans la roue des saisons et des événements astronomiques à travers huit fêtes païennes, huit auteurs différents et huit nouvelles diverses.

Nous débutons avec Les Danses de Samain de Céline Guillaume. Il s’agit ici de l’histoire d’une jeune sorcière dont son amour à sens unique fut un soldat qu’elle à soigné. L’auteur signe son histoire basée sur la déception, une histoire bien trop rapide à mon goût et une héroïne avec laquelle je n’est pas eu le temps de m’attacher.

Marianne Stern met en avant le seul héros masculin du recueil avec Noces sanguines au cœur des ténèbres. J’ai tout particulièrement aimé la plume efficace de cet auteur. On se met dans la peau du personnage dès le début, et l’intrigue suit une continuité parfaite.

Avec étincelle en moi, Vanessa Terral immisce le lecteur dans son roman l’Aube de la guerrière. L’auteur signe une nouvelle rythmée où nous rencontrons le personnage charismatique, Helena, une jeune Nephilim tourmentée entre ses deux natures. L’histoire m’ayant pas mal intriguée, je me procurerais très certainement l’Aube de la Guerrière, néanmoins j’ai trouvé que l’on s’égarait un peu du thème du recueil.

J’ai été charmée par Éclosion d’Angélique Ferreira, elle nous plonge dans son histoire avec beaucoup d’amour et de pudeur. On va y suivre Dana, un personnage fort attachant qui va devoir combattre la maladie en se rattachant aux traditions familiales païennes pour pouvoir donner la vie.

Stephane Soutoul nous entraîne avec brio dans Pour que l’histoire s’achève, une histoire profonde qui lie la sensualité avec l’érotisme. La protagoniste, Sellina, ayant toujours reniée ses origines, va devoir renouer avec son passer pour essayer de sauver son couple et gagner sa fertilité.

J’ai pris énormément de plaisir à suivre Morwenna dans Ce qui nous lie de Cécile Guillot, elle entremêle avec beaucoup de douceur et de poésie la naissance et la mort. Le personnage est très attachante et l’intrigue est intéressante.

Le recueil se termine avec L’offrande de l’été d’Ambre Dubois, j’ai encore une fois beaucoup apprécié cette nouvelle qui détient une intrigue fouillée et des personnages charismatiques. L’écriture de l’auteur étant fluide, le lecteur finit sur une note forte positive de ce recueil de nouvelles.

Saisons païennes a su m’apporter ce que je désirais : des lectures fluides, des personnages attachants, des intrigues originales et intéressantes, dans un univers bercé par les anciennes traditions païennes. Cette anthologie comprend quelques pépites, ce qui donne envie de suivre les auteurs dans d’autres récits. Cependant, le petit bémol que je pourrais trouver serait que certaines nouvelles ont été bien trop courtes à mon goût, et auraient méritées d’être approfondies.

Publicités